Effeuille mes rêves

Pourvu que ça aille

J - 5. Je suis bien embêtée. Je n’ai pas envie de rentrer.

Je suis dans mon studio, à l’heure qu’il est. J’avais rendez-vous chez la psy à dix heures et j’avais promis à la secrétaire de l’école de passer la voir en début d’après-midi, donc entre les deux je suis passée faire un petit tour au studio au lieu de revenir à la maison tout de suite. Mais il me déprime un peu ce studio.
Les meubles sont dans un sale état et tout a l’air plein de poussière (même quand c’est propre) mais vu que j’avais la flemme de nettoyer bah j’ai rangé directement mes affaires du coup j’éprouve un mini malaise. Il paraît que je fais une légère allergie à la poussière. Je suis pas quelqu’un de maniaque, mais voilà quoi.
C’est la première fois que je me sens à l’étroit dans un endroit où je vais vivre. Pourtant je ne suis pas une adepte des grands espaces luxueux, et ce studio n’est pas beaucoup plus petit que les autres… mais je ne sais pas ce qui cloche.

Le truc, c’est que je suis bien à la maison. J’y ai trouvé mon équilibre et un embryon de bonheur. C’est la première année que je m’en rends compte !
Avant j’étais fière de reprendre les cours (pas folle de joie non plus ; on s’comprend) et de vivre toute seule en autonomie. Là… Ce n’est pas que je crains la solitude - absolument pas. Mais quelque chose a changé. Je le sens bien. Et je ne suis pas totalement certaine que ce soit quelque chose de positif.

Quoi que qu’est-ce que ça pourrait être d’autre ?

Je croise les doigts pour que ce ne soit que le blues des premiers jours, qu’une fois le rythme pris tout rentre dans l’ordre.
La bonne nouvelle c’est que tout fonctionne. Le code de la porte d’entrée, Internet, l’eau, l’électricité, les plaques chauffantes… je peux dire que j’ai de la chance de ce côté-là !

J’ai peur de la rentrée.
Je me suis retenue très fort pendant ces trois derniers mois mais là tout le stress me retombe un peu dessus. J’en ai bien sûr parlé avec la psy mais parler ne neutralisera jamais le facteur inconnu. Alors j’écris ; j’écrirai ça tous les jours s’il le faut. Sur le coup ça soulage. Ôôô, j’espère vraiment que tout va bien se passer !! !

P.S : J’ai fait cramer mes steacks de dinde. Sont absolument immondes. Les bonnes habitudes ne se perdent pas ;)

Re P.S : Ah et j’ai une envie irrépressible d’aller à Disney depuis plusieurs jours. Ça me prend aux tripes, je vibre Disney tout à coup !
J’ai tenté d’apaiser la partie de moi réclamant le pays de Mickey en mettant des touches de rose un peu partout… sauf que j’ai pas du tout l’habitude du rose. Je ne reconnais pas mon "chez-moi". J’vais essayer de mettre des petites touches discrètes de Disney ici et là, mais ça risque de faire plus chambre d’enfant qu’autre chose ! Dilemme dilemme !