Effeuille mes rêves

Récalcitrant, citron citron citron !

J’ai une angoisse récalcitrante.

Je ne comprends pas pourquoi. Pour lutter, j’essaie de rester rationnelle, de ne pas entrer dans le jeu du "je guette un signe, la première chanson que Itunes me sort c’est ma réponse" et autres réjouissances macabres.

Oui, "macabre". Ça m’emmène loin parfois ces conneries.

Peut-être que Jareth n’est plus avec sa copine, en fait. J’en sais juste rien au final. Mais ça aussi ça fait partie du jeu de la maladie. Alors je dois zapper.
Il m’a fait un compliment l’autre jour ! En voyant les feuilles que j’avais préparé pour un exam'. Je me suis sentie complètement perdue sur le coup, et c’était drôle parce que lui il ne captait absolument pas. Il ne doit savoir que vaguement que j’existe, c’est ce que je rappelle toujours. Alors que pendant ce temps moi je me comporte comme une groupie. J’ai honte, sérieux… Mais en même temps ça me fait me demander : est-ce que la vie c’est vraiment ça ou est-ce que y’a qu’à moi que ça arrive ?

Des histoires, des trucs, comme ça, dont on ne se doute ABSOLUMENT PAS mais qui pourtant sont réelles !

Bon j’vais pas aller jusqu’à dire "quelqu’un qui penserait à moi en secret" mais un "en secret" surprenant quoi ! Ça serait cool d’avoir ce genre de nouvelles, un peu, au lieu de toujours les mauvaises histoires à cause de l’école.

J’essaie de faire les exercices de respiration de ma psy. De me rappeler pourquoi la vie vaut le coup, de trouver dix raisons comme ça spontanément et ensuite de vraiment y réfléchir. Ce genre de choses.
Mais j’ai une angoisse dans le ventre, et le cœur, qui ne part pas. Ça m’énerve, p.tain. Le nombre d’heures que j’ai passé dans ma vie à angoisser ou à me prendre la tête, doit y en avoir plus de la moitié ! Mais même savoir ça ça ne m’aide pas.

C’est une question de pensée. C’est une angoisse qui est née par la pensée alors elle doit partir par la pensée, pas par la respiration (ça ce sont les angoisses-émotions).
La preuve, c’est que blablater par écrit ça me fait du bien. Il me faudrait une liste de petites questions ou de petits thèmes sur lesquels écrire quand ça va pas. Si quelqu’un a des idées, je suis preneuse !

Pfffiou là là. J’ai hâte d’être en vacances. J’ai plein de choses à travailler pour me remettre au niveau (au niveau que je souhaite du moins) mais je ne peux pas maintenant que je suis débordée de travail.

Ooooh et j’ai failli oublier !

Bon c’est pas une bonne nouvelle. C’est un peu triste. J’ai eu mon grand-père au téléphone (celui que j’ai en commun avec Sonny) et il m’a dit que Sonny lui avait parlé de mon silence, et qu’elle était déroutée.
Je ne lui ai pas donné mes raisons - il n’aurait pas compris je pense. Elle non plus, je ne saurais pas comment lui dire. Au bout d’un moment il va bien falloir, j’imagine, mais pour l’instant je ne me sens toujours pas prête.

P.S : J’adore le mot "citron".