Effeuille mes rêves

Retour à ma vie

Je suis de retour de Bretagne !
Ce voyage a été ponctué d’épisodes positifs et négatifs, mais dans l’ensemble je dois dire qu’il m’a fait du bien. Pas autant que ce que j’espérais (moi j’suis une folle, j’vois tout en démesuré : je pensais que ça allait tellement me changer les idées que j’allais avoir un gros gros déclic et que ma vie allait se transformer du jour au lendemain en un claquement de doigts !), mais un peu quand même.

J’ai appris à détrôner ma cousine du pied d’estale sur lequel je l’avais mise !
Elle m’a bluffée par moments… Son copain est une crème, vraiment ! Elle lui fait de ces caprices… et il supporte tout !! ! Il la rattrape toujours ! Bon, "caprice" n’est pas le mot exact mais je sais pas comment dire ça autrement. Moi qui l’ai toujours idéalisée, je l’ai trouvée parfois vraiment "chiante" dans le sens légèrement trop lourde/pénible (mais pas insupportable non plus, hein !).
Sonny nous a quand même avoué qu’elle était perturbée par ma présence ; stressée de ne pas faire assez bien. Et je le sentais que c’était vrai, donc je ne lui reproche pas non plus complètement son attitude, je peux la comprendre.

Mais y’a quand même une ou deux fois où elle est allée assez loin !

C’est un mal pour un bien, au final, parce que ça m’a appris à relativiser encore plus et à apprécier ma vie. Ma vie me manquait au bout d’un moment. Ma ville me manquait, la plage aussi, mes habitudes ne m’ont plus paru fades mais au contraires vivantes et faisant partie de moi… les FRUITS et même ces fichus légumes m’ont manquée, parce que Sonny et son copain n’en mangent quasiment jamais (WTF ??). Les livres m’ont manquée, parce que je n’ai pas eu le temps de lire pendant ces trois jours.
Bref. J’aime ma vie, au fond. Je dois ajuster certains trucs pour être plus heureuse (même si je ne sais pas encore quoi ; tout doit être une question de manière de voir les choses, au final) mais elle est remplie de choses bien.
En plus, je me suis rendue compte concrètement que la vie de couple… ça me plaisait pas. Moi je voudrais un copain, mais surtout pas vivre avec !! ! Je suis comme ma mère, de ce côté-là. Très indépendante. Même si je me sens seule parfois (encore plus quand Sonny et son mec faisaient "des trucs de couple"), je reste une indépendante. Faut le savoir, quand même !

Bon, maintenant passons au meilleur : tout ce qui m’a plu !

Ben déjà, on s’est pas ennuyées une seule seconde ! Faut dire qu’on était toutes les deux un peu fatiguées (elle à cause de la fin de son concours, moi à cause de mes médicaments), donc les moments de calme on savait les apprécier.
Le mercredi, dès mon arrivée, nous sommes allées à Océanopolis. Un anglais nous a fait peur, et nous nous sommes liées d’amitié avec un pingouin nommé Claude (c’est Sonny qui a choisi le nom). Il était trop drôle ! J’avais enroulé le plan de site en une sorte de baguette de papier et je le laissais traîner contre la fenêtre ; et le pingouin essayait de le mordiller ! Du coup, je chantonnais un petit air en battant la mesure avec mon papier, et on aurait dit que c’était Claude qui chantaiiiiit !
Oui, bon, c’est bête mais sur le coup c’était trop marrant !!
On a dû rester une bonne heure avec lui en tout. Il me manque maintenant, Claude, d’ailleurs ! J’avais pas envie de partir d’Océanopolis, juste pour lui.
Le reste de l’exposition était très intéressant, sinon. Je ne regarderai plus jamais l’océan de la même manière. Quand on est arrivées au niveau des requins, j’ai été complètement paniquée. Pareil pour la murène ; j’ai horreeeeeeeeeeur de ces bestioles ! ! Elles ont un air… démoniaque ! Possédé ! OOOOOOOH et le poulpe aussi m’a fait hurler de peur ! J’ai pas pu m’en empêcher, vraiment.
Le jeudi, on a été au Château de la Marine, mille fois plus intéressant que ce que j’avais cru au début, et puis on s’est baladées sur le port. J’ai vu la fameuse Abeille Bourbon (j’en avais jamais entendu parler mais maintenant, je peux être fière parce que je sais ce que c’est héhéhé !). L’après-midi, le copain de Sonny nous a emmenés longer toute la côte en voiture, avec arrêts pour les sites intéressants. On a vraiment bien rigolé !!!
Le vendredi, enfin, on est allé pique-niquer (dans la voiture à cause du froid, froid qui m’a fait halluciner) et puis… on a fait un labyrinthe !!!
Troooooop bien ! ! Qu’est-ce qu’on a galéré pour trouver ce foutu drapeau jaune, à un moment. Mais le site était réellement très sympa, le gérant également, on était les seuls alors on a pu discuter un peu avec lui. Vraiment, j’ai adoré ce moment ! Y’avait une histoire découpée dans le labyrinthe, et deux minis-labyrinthes-jeux à l’extérieur. Plus des panneaux qui parlaient de l’histoire des labyrinthes. J’ai tout lu ! J’ai même été choquée à un moment, quand j’ai lu quelque chose comme quoi le labyrinthe était le symbole d’un genre de parcours initiatique de la vie… ça m’a fait penser à ma propre situation. "Oh mon Moi, mais c’est de ma viiiiiie dont il paaaarle ce panneau !!!!".
J’ai dit au gérant que j’étais Dieu. J’étais dans ce délire depuis deux jours, alors c’est sorti. Je sais pas pourquoi j’aime dire des idioties de ce style et passer pour une folle, c’est un véritable passe-temps.
Bref.
Un soir, on a aussi fait un karaoké Disney ! Et j’ai explosé les scores !! ! Je suis réellement trop trop trop contente, moi qui pensais chanter comme une sous-crotte… ! ! Sonny m’a dit que j’avais une voix de princesse ; c’est un des plus beaux compliments qu’on m’ait jamais fait !

Voilà. J’oublie sûrement plein de trucs (ah oui, j’y pense : on a fait une virée en voiture dans Brest aussi, pour voir la ville), mais je me sens apaisée pour l’instant, pas reposée car très fatiguée, mais dans ma tête c’est calme.

Pourvu que ça dure. Que mes vieux démons se tiennent éloignés le plus longtemps possible !