Effeuille mes rêves

Séquence émotion

J’viens de voir le nom de mon journal dans la rubrique "Découvrir un journal".. O.O

J’me suis étranglée avec mon thé.

Ça fait tout drôle, vraiment. Déjà, j’voudrais remercier la personne qui a écrit cette description ! C’est adorable ! ! Bon j’avoue que j’ai eu peur quand j’ai lu les deux premières phrases mais la suite est toute mimi et fait plaisir alors merci ! ! *Sourires et paillettes qui pleuvent sur un monde arc-en-ciel de gratitude*.
J’me souviens de l’époque où j’ai découvert ce site. Quand j’lisais les journaux de tous ces anonymes qui avaient l’air à mes yeux de véritables héros. J’aurais jamais cru que je tiendrai un an ici - et que je m’y sentirai si bien !

Hum, oui bon, je parle comme si j’avais reçu un oscar… Juste pour dire merci. Merci aussi à tous ceux qui m’ont aidée et soutenue et ceux qui continuent encore de le faire.

Je cherche un moyen classe et efficace de changer de sujet subtilement mais je ne trouve point donc : chaaaaaaangement.

J’étais en train de faire ma p’tite ronde sur le site, quand j’ai lu qu’un(e) diariste parlait des résolutions du nouvel an.
Cette personne disait qu’elle allait en faire une liste pour s’en rappeler l’année prochaine. Du génie. Ça m’a donné envie de faire un truc comme ça aussi ! Je n’ai jamais de ma vie pris de résolutions à cette période. Quand j’étais petite, je voyais bien que les adultes le faisaient et ne tenaient jamais, alors j’ai vite compris que ça ne servait à rien et la tradition m’est passé bien au-dessus de la tête.

Mais cette année... !

En ce jour de fin d’année, j’ai réfléchi à où j’en étais l’an passé.
J’avais pas encore quitté l’école. Je m’y sentais horriblement mal, je ne savais plus si j’étais sur la bonne voie professionnelle. J’étais submergée de peur et de travail parce que je me noyais littéralement dedans sans souffler un seul instant. Je me scarifiais tous les deux jours. Je séchais régulièrement. Les seuls cachets que je prenais étaient des somnifères. Je pensais à la mort, tout le temps.
C’était pas joyeux ; mais le pire était à venir.
Après ça, j’ai arrêté d’aller en cours, carrément. Je pleurais tous les jours. Je voulais en finir. Je tremblais. Je suis tombée en dépression. Je suis allée dans un hôpital psychiatrique - j’ai échappé de peu à l’internement. J’ai rencontré des psychiatres, trois hommes, tous plus jobards les uns que les autres. J’ai été mise face au vide absolu, face au bord du gouffre de la folie et plus inquiétant que tout face à moi-même. J’ai cru que je ne m’en sortirai jamais. J’ai failli ne jamais m’en sortir. J’ai tout perdu. J’ai regagné un petit peu.

Et là, on arrive à début 2013. Wow.

Y’a tellement de choses à faire encore !
J’espère que ça va se faire. Ce sont les - je crois que je peux le dire maintenant - potes de JI qui avaient raison : ça a bougé.

Mais faut que ça bouge encore plus.
Alors plutôt que de faire une liste de résolutions que je sais que je ne vais pas tenir, pour 2013 je vais faire une liste de voeu. C’est mon truc, ça, les voeux. Alors c’est parti.

Voilà tout ce que je veux qu’il m’arrive dans ma vie d’ici un an jour pour jour (pas forcément dans l’ordre) :

  • Je veux être devenue une excellente étudiante (DONT : avoir obtenu des notes excellentes à tous mes examens ; je tolèrerai une marge d’erreur de trois).
  • Je veux voir un film ou lire un livre qui changera (en positif) le cours de mon existence.
  • Je veux me lier d’amitié avec quelqu’un travaillant à plein temps dans le milieu artistique.
  • Je veux trouver mon (voire "mes") pouvoir magique et pouvoir l’utiliser à des fins personnelles (j’vous rappelle que ma famille utilise toujours allègrement les siens sans se soucier des conséquences et que Bibi elle reste toujours sur le carreau ; ils prennent même pas ça au sérieux !).
  • J’veux arrêter de me plaindre. Retrouver la joie de vivre. Pour de bon.
  • Je veux voir un ange.
  • Je veux… OOHHH : je veux que le chien de ma voisine s’incline devant moi à chaque fois que je le rencontrerai et qui me dira avec un accent anglais "vous resplendissez de beauté aujourd’hui, mademoiselle" et qu’il m’apporte une offrande merveilleuse tel qu’un crâne ou une poupée qui parle par exemple ainsi qu’un dvd du spectacle d’Arnaud Tsamère et qu’il arrêêêêêteuh d’aboyer comme un… ouais non, non, on oublie. Je veux que mon frère trouve une copine qu’il aimera et qui l’aimera de tout son coeur.
  • Je veux être trouvée par l’homme de ma vie. Sans que ça me fasse stresser, que les choses se fassent naturellement. Qu’il soit plus grand et un peu plus âgé que moi et qu’il ne cesse jamais de m’aimer. Inconditionnellement.
  • Je souhaite avoir une grande révélation.
  • Je veux qu’un grand bonheur arrive dans la vie à ma mère.
  • Je veux qu’un grand bonheur arrive dans la vie à mon père.
  • Je veux que Sonny découvre pourquoi l’univers s’acharne à lui balancer des problèmes de santé toutes les deux minutes, que ma grand-mère trouve le moyen d’être heureuse (d’arrêter de vivre dans les regrets) sans se faire mal et que le livre qu’écrit mon grand-père connaisse le succès.
  • Je veux que le monde sorte de la crise économique. Et que la France retrouve un certain prestige.
  • Voilà. Treize voeux pour 2013, ça me semble honnête. Y’a des trucs qui semblent… Enfin bon, ça sortait du coeur alors pourquoi pas. Tout est possible.

    Maintenant il faut que je me rende au repas de famille. Hhhuh… Courage. Mais écrire tout ça m’a donné beaucoup d’espoir, on devrait tous faire ça au lieu de faire des résolutions qui ne marchent pas tiens !

    Gros bisous à tous et, du fond du coeur, mes meilleurs voeux.