Effeuille mes rêves

Soyez prêtes

Je n’ai rien de spécial à dire, et c’est pour cette raison qu’il était important que je vienne.

Parfois, je fuis le site parce que je vais très mal et que je ne veux pas revenir là-dessus. Mais parfois, je ne viens pas parce que je vais bien et je n’ai rien à dire. Bon en fait si, je m’occupe, donc j’ai forcément des choses à dire, mais rien d’intéressant pour une éventuelle future relecture.

Ça, par contre, c’est important : j’ai réussi à me remettre à l’écriture.

Il m’a suffit de soupirer ici deux ou trois fois en pestant parce que ça ne revenait pas et pouf. Reviendu.

J’ai fini une histoire que j’ai commencé il y a quelques années. Je l’ai peut-être un peu bâclée mais l’important c’est qu’elle soit enfin terminée.
Il y en a une autre, une qui m’a toujours tenu très à cœur, que j’aimerais clôturer maintenant. Mais le temps me manque. Je ne vais plus à la plage, mais je révise tous les jours à partir d’aujourd’hui - et il va falloir rapidement que je me dépêche de déménager sinon je vais me retrouver au dernier moment avec un studio vide et une rentrée à assumer.

J’ai encore peur, pour tout vous dire.

Peur de ce simulacre de prémonition quant au mauvais déroulement d’une année pas encore entamée.

Peur que ça se passe mal, quoi, en gros.

Il paraît que c’est normal… et effectivement c’est peut-être juste moi qui psychote. Mais je veux être prête. Une bonne fois pour toutes, prête pour tout ce qui m’attend. Pour la vie.

La quantité de boulot qui m’attend est titanesque.
Ça aussi, ça me fait grincer des dents.
Je me souviens, l’année dernière, avoir croisé des potes de la promo au-dessus de moi au mois de décembre. Ils étaient vannés. Complètement lessivés, les gens, franchement ça faisait super peur ! Et pendant toute l’année, ils ont pas trop bronché, ils faisaient plus ombre qu’humain. Et c’est ça qui m’attend.

Niveau moral, ça va pas être joli. Je suis très pessimiste en ce qui concerne mes capacités intellectuelles - c’est pas à ceux qui me lisent ou me connaissent que je vais maintenant faire croire le contraire - et je suis entourée de gens pas très optimistes non plus en ce sens. Doooooonc il me faudrait…

Oh purée ouais je sais ce qu’il me faut ! Un TOTEM. Un truc auquel je pourrais raconter mes ennuis et qui me réconforterait… juste en étant présent.
Mieux qu’un vulgaire truc : un animal. Je rêve depuis trois jours d’avoir un furet.

Mais bon, y’a encore les traces dans ce journal même de ce que ça avait donné quand j’ai adopté des oiseaux sur un coup de tête… Ma mère m’arrache la mienne si je lui fais une nouvelle surprise de ce genre. Je suis majeure et indépendante et tout ça blablabla mais je rends mon studio pendant l’été pour économiser et je n’ai pas de boulot à côté, donc techniquement… je suis pas indépendante. Vous voyez ce que je veux dire.

J’aimerais une super méga bonne surprise. Un truc mieux qu’un totem pour me faire passer l’année. Quelque chose qui rende tout plus facile.