Effeuille mes rêves

Titre informatif

J’ai une super grosse journée qui m’attend aujourd’hui.
Avec à la clé de nouvelles infos sur les changements qui ont eu (oui les infos arrivent après tous les chamboulements...) ou vont avoir lieu.

Je n’ai pas encore changé d’école, ça a été un peu reporté. Ne sais toujours pas à quand (pas sûre que les personnes qui gèrent tout ça le sachent non plus, d’ailleurs).

Mais c’est ok. Les vacances arrivent dans un ou deux jours ! J’ai quelques projets en tête - simples, bien sûr, pas de gros voyages ni rien de ce genre : aller à Cultura avec mon frère ça frôle déjà la perfection pour moi - mais je me sens toujours extrêmement instable avec… ça.

Oh, et puisque je parle de ça, j’ai quelque chose d’important à écrire ici. J’ai déjà poussé plusieurs coups de gueule dans ce journal à propos de gens qui se prétendaient dépressifs mais qui en fait ne l’étaient pas, en insistant sur le fait que c’est une maladie et qu’on ne devrait pas dire ça à la légère.

Ce que je n’ai pas pensé à préciser, c’est que si on SUSPECTE ne serait-ce que cinq minutes être atteint de ça, il FAUT en PARLER à un MÉDECIN ! Il faut se faire diagnostiquer hein !
C’est super important, le plus tôt on se fait aider avec cette cochonnerie, le plus tôt ça guérit.

Je n’ai jamais voulu braquer personne là-dessus avec mes écrits. Je ne suis personne pour ça. J’ai juste voulu râler un coup parce que je suis tombée sur quelques personnes qui prenaient ça à la légère, sans savoir de quoi elles parlaient ; mais chacun vit quelque chose de différent et je ne peux pas le voir à travers l’écran.

Enfin je ne m’imagine pas non plus être la gourou de la dépression, surtout pas. C’est juste que j’ai pensé à ça l’autre soir… Je me suis imaginé quelqu’un dans ce cas qui par hasard me lirait… Je me souviens que pendant longtemps je me disais "oh les autres vivent des choses plus dures, je suis ingrate je dois me taire et serrer les dents, ça doit être normal de se sentir ainsi". Et rien n’était plus faux que ça. Alors je ne voudrais pas que des gens pensent ça en lisant mon journal.

C’est sûrement un peu prétentieux de ma part de me dire qu’on peut me lire et prendre en considération mes blablatages de cette façon… mais au moins maintenant les choses sont dites.

Bon voilà, je voulais clarifier ça et aussi célébrer l’arrivée prochaine des vacances. J’aurai un mini-stage à faire et pas mal de boulot encore mais ça devrait très bien se passer.

Je me replie beaucoup sur moi-même en ce moment. Mais c’est nécessaire pour que je puisse préserver mes forces - et dans certains cas me préserver moi.
Les gens que je fréquente à l’école… ne comprennent jamais totalement. Mais c’est pas grave.

Ah et Jareth m’a dit quelques mots gentils l’autre jour ! J’ai dû sortir précipitamment du cours et quand je suis revenue, il était (disons dix minutes après) à côté de moi et a pris le temps de me souhaiter de tenir bon. J’ai halluciné pendant trois jours.
Mais j’arrête de parler de lui, oui oui , c’était juste à titre informatif !

(Ça fait une semaine que je veux absolument trouver un prétexte pour mettre cette image ici ! ! Bon au final j’en ai pas, mais pas grave !).