Effeuille mes rêves

Toujours LA bonne idée (ma petite psychanalyse nocturne)

Ohhhh bon sang j’angoisse à mort.

J’ai eu la bonne idée de regarder un film dont le thème principal est le mariage. Et je balise à mort maintenant. J’arrive plus à respirer. Purée, mais qu’est-ce qui ne tourne pas rond chez moi ? !

Je le sais que ce n’est pas normal de ne pas vouloir se marier parce qu’on trouve ça trop angoissant. Et pire que tout de ne pas vouloir d’enfants quand on est une femme.
Je VOIS chez les gens avec qui je travaille, que je côtoie, et tout et tout, pourquoi eux le désirent. Je le comprends et je trouve même ça chouette. Mais moi si je veux être honnête avec moi, il faut que je l’avoue : ça ne me fait pas du tout envie.

Je n’ai rien contre les enfants en général, encore moins contre le concept de famille (j’adore la mienne), mais je n’ai aucun projet de maternité à long terme.

Je vais au mariage de Vaea en fin de mois… J’ose même pas écrire à quel point ça m’oppresse tellement j’ai honte de moi.
Et l’année prochaine, ce sera celui de Sonny.

Je sais même pas si je vais survivre tellement je suis à deux doigts de faire un malaise quand j’y pense. Quand je dis que ça m’angoisse, c’est… comment expliquer ? C’est l’équivalent d’une de mes moyennes-tendance-plus-fortes crises d’angoisses. Ou d’un mini AVC. Oui, à ce point.

Bah tiens j’en pleure.

Le Pacs c’est pareil, même si c’est un peu plus abstrait parce que je ne connais personne autour de moi qui a choisi cette option.

Non mais sérieux, le mariage… Han. Oh et ça me fait penser qu’il y a celui de Cyann aussi. Je sais pas comment je vais faire. Sincèrement, je tremble et tout rien qu’en y pensant. J’ai envie de hurler et de courir très très loin.

Mais faut savoir que y’a des filles qui sont des psychopathes avec leur mariage. Sans rire ! J’ai entendu des histoires où une fille avait coupé complètement les ponts avec l’une de ses amies parce qu’elle n’avait pas assisté à son mariage… Au secours quoi. C’est une prise d’otage dans ce cas.

Franchement, je suis hyper premier degré là.

Bon, mes copines, j’ai de la chance, elles sont plutôt compréhensives. Sonny… Euh, Sonny je ne sais pas. Elle a toujours nié mon état. Mais du moment que je suis présente, même si ce n’est pas tout le temps, ça passera peut-être. Et puis y’aura de la famille et j’admire son couple avec son copain, ils sont tellement assortis ensemble et je les aime tellement que…

Mmmnon, désolée, ça m’angoisse quand même. Mais bon je vais faire un effort. Et surtout, bien fermer ma gueule.

Si je devais lister les raisons pour lesquelles je flippe, ça prendrait des plombes… Je vais quand même le faire histoire de me défouler. Histoire de donner aux prochaines générations, dans cent ans, qui fouilleront Internet pour savoir comment on vivait à notre époque, de la matière pour un éventuel mémoire de psychiatrie sur les plus grands tarés d’antan.

Mais cet écrit est trop long alors je vais en ouvrir un autre.