Effeuille mes rêves

Tranquille

De la musique bollywood plein la tête. Peux pas me concentrer pour travailler, c’est trop agréable.

Ben tant pis. Je me sens bien, pas pressée. Je me repose sans culpabiliser. Je me laisse aller à la musique dans ma tête.
C’est si doux.
J’ai pas d’examens pour l’instant alors la vie est plus simple. Si seulement ça pouvait rester comme ça… sans urgence.

Ma mère se détend au salon et mon frère devant un jeu vidéo. Je sais que les miens sont à l’abri, sont tranquilles eux aussi, et cette idée me fait un bien fou. Plus que tout le reste.
Je vais aller voir comment va mon père tout à l’heure, avant d’aller au ciné voir Skyfall. Puis mes grands-parents. Tout le monde est en sécurité. Ça me rassure. Je ressens toujours ce manque - toujours cette personne spéciale qu’il manque cruellement, de plus en plus fort, à ma vie - mais ceux que j’ai la chance d’avoir dans ma vie maintenant je les aime à fond.

La soirée d’hier était sympa. Je préfère ce genre de rassemblements tranquilles à des soirées en boîte tout ça… beaucoup moins stressant. Moins de malaise.
Je suis rentrée ce matin à à peu près 4h. Mon frère m’a accueuillie avec un grand sourire : il venait de se rentrer lui aussi.

Je n’ai pas beaucoup mangé hier soir, pas de folie, alors je m’accorderai quelques bonbons au cinéma. Pour Halloween.
Je n’ai pas vraiment faim en général en ce moment. Mais je ne maigris pas pour autant. Je crois que c’est inscrit dans mes gènes : je n’aurai jamais un corps mince et souple resplendissant de jeunesse. J’espère qu’on pourra m’aimer comme je suis malgré tout, un jour. Un jour prochain.