Effeuille mes rêves

Trop tard ?

Nous y sommes.

Nouvelle journée de 8h de TD… Mêmes conditions que la semaine dernière (peut-être même pire en fait, mais bon je ne suis plus à ça près on va dire).

La question est : crise d’angoisse ou pas crise d’angoisse ?

Le parti négatif dit : "Si ça n’est pas pour cette fois, ce sera pour la suivante ou celle d’après. Quoi qu’il en soit, tu ne seras jamais une élève normale, alors pourquoi lutter ?".

Le parti positif dit : "Euuuuh… ben écoute-le, l’autre, un peu, des fois que. J’prends pas sa défense mais voilà on va faire quelques petits trucs superficiels et superstitieux comme croiser les doigts pour que ça aille bien et puis euh bah on verra ce qui se passe hein !". Avec un grand sourire pas convaincu.

J’veux pas rester toute ma vie comme ça, mais c’est bien parti pour.

Après tout, si la dépression et sa rémission n’ont pas changé ça, ça veut dire qu’il est trop tard pour moi non ?

J’ai bien compris maintenant que personne ne viendrait à mon secours, me sauver.
Mais je sais aussi que je n’ai pas les capacités de me sauver toute seule. Je l’aurais déjà fait sinon.

Y’a donc vraiment des gens destinés à moisir toute leur vie sans pouvoir rien y faire ?? ?

C’est nul. Nullissime. À quoi bon avoir une conscience ?

Je sais que je ne suis qu’un tout petit point sans importance dans l’univers, et que c’est pour ça que mes requêtes ne seront jamais exaucées.
Mais bon quand même. On donne pas la vie à un tout petit point dans l’univers si c’est pour le laisser couler dans la mouise toute le reste du temps. On est responsable de la vie qu’on crée, quand même. Le Grand Manitou des Spaghettis Géants Divin devrait savoir ça… (pas d’attaque : je ne parle pas de Dieu là).