Effeuille mes rêves

Un kiff par jour, dit-on

Je vais me faire un super kiff !  !  !

Le rendez-vous chez ma psychiatre est à 17h. Au lieu de prendre le dernier bus pour me faire arriver grosso modo avant cette horaire-là et glandouiller jenesaisoù, je vais prendre le prochain et m’installer tranquillement à la bibliothèque de ma ville jusqu’à ce qu’il soit l’heure !

J’adore cette bibliothèque ! J’ai envie d’être entourée de livres ! J’ai besoin de ça. Ça va me faire un bien fou.

Et je ne réviserai rien du tout. Je vais juste profiter. Bon je me méfie un peu j’avoue parce que quand je me prévois un grand moment de plaisir de ce genre, ça ne se passe pas 98% du temps comme prévu.
Mais tant pis. Je tente le coup. Les livres valent largement le détour ! Et puis comme ça si je tombe de fatigue et m’endort publiquement… ça sera dans un fauteuil sympa.

J’ai hâte j’ai hâte j’ai hâte !

J’aime tellement les livres, je n’ai même pas de mots pour le dire - ce qui est un comble, quelque part. C’est la seule chose, une passion, qui ne m’a jamais lâchée.
Quand je suis trop abrutie par les médicaments pour trouver la force de lire, par exemple, je me contente de prendre un bouquin dans mes mains. De me feuilleter, de le sentir. De le serrer contre mon cœur (oui...). De simplement le poser à côté de moi. Rien que ça, ça me fait du bien.

En plus, j’ai pas mis les pieds dans une vraie bibliothèque (pas celle de l’école, avec que des livres spécialisés, je veux dire) depuis une éternité !

P.S : Et rien à voir mais hier soir je me suis fait un repas de fraises, trop bonnes !  !  ! Donc je suis contente. Épuisée, mais contente. Faut se réjouir des petits bonheurs il paraît.