Effeuille mes rêves

Vision

Mon frère n’a rien vu finalement. Ouf !

Et les gens ont continué à s’inquiéter pour moi en cours… Quand ils voyaient que je sortais. C’est gentil. Ne change rien mais c’est gentil, avant ça n’était pas comme ça. Avant les gens snobaient le problème ou faisaient simplement semblant de compatir. Je vois bien la différence maintenant entre quelqu’un qui s’inquiète pour de bon et quelqu’un qui prétend juste pour se donner bonne conscience.

Mais bon, comme je l’ai dit, ça ne me soulage pas sur le coup. Je ne l’ai pas dit mais à la base, j’étais sortie de cours pour me griffer. Je devenais folle. Mais vu qu’on m’a accompagnée, je n’ai pas pu, et HEUREUSEMENT.

Maintenant, il faut que j’arrête avec ça. J’ai eu une rechute mais je vais me ressaisir.

Boulite m’a dit d’imaginer ce que ça sera quand j’en aurai fini avec tout ça… C’est une sacrément bonne idée ! Je me vois sous le soleil, à la fac. D’habitude, je rentre directement en salle parce que le regard des autres me brûle, comme si le soleil me tombait sur la tête. Mais là c’est fini tout ça. Les autres m’aiment bien. Je discute avec eux. Et je souris. Pour de vrai. Je suis avec des gens que j’aime bien. Je m’en sors super bien en cours. Je suis bien. Quelqu’un de bien et quelqu’un d'insouciant comme les autres. "Mieux" que les autres quelque part puisque je suis moi (ça ne veut pas dire que je me prends pour meilleure, mais juste que je suis arrivée à être vraiment moi et que c’est le mieux de ce que je peux me souhaiter).

Je n’ai plus de soucis avec les cours difficiles. Plus de soucis avec les examens. Et tout ceci n’est pas venu dans les larmes et la souffrance, non, c’est venu facilement et d’un coup et je n’ai pas eu à attendre de partir de la fac après mes études (qui doivent durer encore trois ans) pour goûter à ce bonheur.

Les nœuds se sont défaits. De grandes surprises et de grands changements positifs, ceux que j’appelais de tous mes vœux, se sont produits. Spontanément. Rapidement mais durablement. Le bonheur a laissé une empreinte sur moi et cette patte va rester là jusqu’à la fin de ma vie.